Pères putatifs, extrait

PERES INCONNUS_edited.jpg

La scène se déroule dans un de ces Clubs de détentes privés. Décor typique à l'anglaise, fauteuils club, table basse, un espace billard un peu plus loin.  Éclairage au-dessus du billard.  Au salon éclairage discrète, lampes de bureau. Ambiance feutrée.

Deux hommes sirotent un whisky.  L'un fume la Pipe, l'autre le cigare ; Paul Grège et le Dr Nathan Combas lisent leur journal respectif interrompant leur lecture de temps à autre pour une discussion. Lorsqu'arrive Bertrand Lacaume. 

Acte I scène I  (extrait)

Paul Grège

- Tiens !  Bertrand Lacaume, parle de constituer une liste pour les élections municipales.

Dr Nathan Combas

Bertrand Lacaume ? Il se lance en politique ?  Pourquoi pas ! Il fut un temps, où vous vous entendiez bien...

Paul Grège

-  Un temps révolu !

Dr Nathan Combas

- Je comprends... mais … une véritable amitié ne devrait-elle pas dépasser les discordes, aussi graves soient-elles ?

Paul Grège

- Lacaume est un âne ! Pire une famille à lui tout seul ! Et même qu'il en élève !

Cependant qu'arrive Bertrand Lacaume qui l'a entendu, il répond avec ironie.

Bertrand Lacaume ironique

- Une brave bête ce Lacaume ! Et les ânes ne sont pas si cons qu'on l'imagine. Vous connaissez la fable ? Bonjour Messieurs, je ne vous dérange pas au moins ?

Paul Grège sarcastique

- Du tout mon cher ! C'est d'un ennuie aujourd'hui ! Vous tombez bien !

Bertrand Lacaume

-  L'ennui est parfois un nécessaire repos, favorable à la réflexion. Faut-il être pourvu... de ce bel appareil qu'on appelle un cerveau...

Paul Grège

- Ha, ha ! A ce propos Lacaume, vous qui êtes un familier du monde animal, il paraît que la taille n'est pas d’autant plus grande que la bête est forte ?

Bertrand Lacaume

- Heureusement pour vous... Si c'était le cas, vous auriez du mouron à vous faire...

Dr Nathan Combas

- Allons, allons !  Messieurs ! Dites, Bertrand, comment vont les affaires ?

Bertrand Lacaume

- Je fais vivre une ferme.  J’évite d'empoisonner les gens... l'environnement...  Et lorsque je coupe un arbre c'est qu'il est malade.  … Est-ce donc au volume d'affaire d'un homme qu'on évalue sa prépondérance dans la société ?  J'ai une vision plus lointaine et qui ne se rapporte pas qu’à moi-même. Moi, je n'écrase personne... Mais ça... c'est vrai que cela ne semble pas normal dans ce monde...

 

Paul Grège

- Et c'est reparti ! C'est incroyable, comme vous ne pouvez pas vous empêcher de prêcher pour votre paroisse ! Que vous viviez d'amour et d'eau fraîche... ça vous regarde.  Les citoyens en ont de vrais problèmes à résoudre.

Bertrand Lacaume

- Les mêmes qu'il y a cinquante ans ! N'est-ce pas amusant ?  C'est à croire que vous les cultivez !  Les citoyens ont bon dos à peler ! Une aubaine pour vous et vos semblables, qu'ils ne voient pas plus loin que la fin de la journée.

Paul Grège et Bertrand Lacaume sont habitués à en découdre

Dr Nathan Combas

 consensuel il essaie de calmer le jeu.

- Messieurs ! Nous sommes ici pour nous détendre ! Comment se porte Liliane ? J'ai oui dire qu’elle a été conduite à la maternité, puis en est revenue ?

Bertrand Lacaume et Paul Grège de concert :

- Elle va fort bien !

Bertrand Lacaume

- Radieuse, magnifique, la grossesse lui va à ravir ! Mais ce n'est pas encore pour cette fois.

Paul Grège

- Une fausse alerte. Il semble que le galopin n'est pas prêt à sortir.

Dr Nathan Combas

- C'est au moins un point qui vous rassemble.

Bertrand Lacaume et Paul Grège  de nouveau de concert

- Si l'on peut dire.

Dr Nathan Combas

- Sait-on qui est le …

 

Bertrand Lacaume et Paul Grège

Les deux ensemble

- C'est moi !

Dr Nathan Combas

- Je vois. Liliane refuse toujours de faire le test...

Paul Grège

- Pas besoin de test... Elle était déjà enceinte lorsque … Je n'ai aucun doute.

Dr Nathan Combas

- Hum...

Bertrand Lacaume

A l’oreille de Dr Nathan Combas :

- Mais j'étais déjà son amant...

Paul Grège

Il n’a pas tout entendu, mais se doute de ce que Bertrand Lacaume à chuchoté.

- Vous pouvez fanfaronner ! Enfoiré de paysan ! Je sais ce que je sais.

Dr Nathan Combas

Il joue les professeurs

- Attention Messieurs ! N'oubliez pas qu'il en va de la santé d'une femme et de son bébé ! Je présume que la situation n'est pas de sorte à vous mettre à l'aise, ni l'un, ni l'autre. Néanmoins il faut songer au présent. Demain, l'enfant sera né. Vous devrez faire preuve de bon sens, comme vous l'avez fait jusque-là !

Bertrand Lacaume

- Vous avez raison. Au reste Liliane a déjà choisi. Non ?

©© Copyright

obtenez la pièce via le formulaire de contact